first_imgMatt Lowe a très hâte de débuter sa carrière en médecine, et il reconnaît que c’est le programme d’enseignement coopératif au deuxième cycle du secondaire qui l’a aidé à élaborer ses plans de carrière. M. Lowe, élève de 12e année de l’école Sackville High School, s’est inscrit au programme d’enseignement coopératif en espérant pouvoir découvrir une carrière dans le domaine de la médecine. Pendant son stage au laboratoire de recherche sur le cancer pédiatrique du IWK Health Centre, il a non seulement été exposé à différents aspects du secteur des soins de santé, mais son travail, effectué en équipe, sera publié dans un journal médical de renom. « Avant de m’inscrire au programme d’enseignement coopératif, je m’intéressais aux soins de santé et je croyais vouloir poursuivre une carrière dans le domaine de la recherche, a dit M. Lowe. Maintenant, je me rends compte que je veux être celui qui met la recherche en pratique à titre de médecin, et j’espère pouvoir me consacrer à la recherche plus tard au cours de ma carrière. » « Grâce à l’enseignement coopératif, j’ai établi de solides relations avec des médecins et des chercheurs qui m’appuieront pendant mes études universitaires. Sans l’enseignement coopératif, j’aurais pu passer des années à poursuivre le mauvais emploi. » De plus en plus d’élèves comme M. Lowe profitent du programme d’enseignement coopératif au deuxième cycle du secondaire offert par la province. L’année dernière, plus de 3 000 élèves ont gagné 4 000 crédits et ont établi des liens avec des employeurs. Marilyn More, ministre de l’Éducation, a rendu hommage à certains de ces élèves et employeurs qui participent au programme d’enseignement coopératif lors d’une célébration du succès, qui a eu lieu aujourd’hui 16 novembre. « L’enseignement coopératif aide les élèves à prendre des décisions éclairées en matière de carrière et d’éducation afin de leur donner accès aux nombreux bons emplois qui leur sont offerts en Nouvelle-Écosse, a dit Mme More. Les milliers d’élèves et d’employeurs qui participent aux programmes chaque année contribuent au renforcement de la main-d’œuvre et de l’économie en Nouvelle-Écosse. » Au cours des quatre dernières années, l’inscription aux programmes d’enseignement coopératif a augmenté de 700 % et continue toujours à augmenter. Pour appuyer cette croissance, un plus grand nombre d’employeurs est nécessaire. « Nous devons placer un plus grand nombre de jeunes sur le marché du travail afin de leur permettre d’explorer les excellents emplois que nous avons ici en Nouvelle-Écosse, » a dit Dave Strickland, enseignant du programme coopératif à l’école Sackville High School. « Il s’agit d’un excellent programme puisqu’il expose les élèves à une variété de carrières. J’ai des élèves qui travaillent avec des soudeurs, des graphiques et des médecins, et chaque élève acquiert de l’expérience qui l’aidera à élaborer son propre plan de carrière pour l’avenir. » Pendant la célébration du succès, le ministère de l’Éducation a procédé au lancement d’une nouvelle vidéo sur l’enseignement coopératif qui fait la promotion du programme auprès des élèves, des parents, des employeurs et d’autres intervenants clés à l’échelle de la province. Pour en apprendre davantage au sujet de l’enseignement coopératif, consultez le www.ednet.ns.ca/coop/fr/accueil.last_img read more